soubassement

Dessins, maquettes, photographies, fabriquent les récits de David Coste. De paysages en architectures il réinterprète avec attention les images et documents qu’il collecte. À Saint-Gaudens, la montagne est un signe, un sigle, le projet de Le Corbusier imaginé pour la ville en 1945, une piste. Ces éléments devenus entre ses mains des assemblages singuliers construisent une oeuvre fictionnelle. Il s’empare du lieu en réalisateur, réfléchit en architecte, présente son projet de plasticien. Il dis- pose, dépose, retire, donne des coups de projec- teurs. C’est à une mise en scène qu’il travaille. Sans caméra le film s’installe, les images se déroulent autour de pics montagneux et de paysages fictifs.

Lire l'article de Jérome Dupeyrat sur l'exposition pour la revue Zérodeux